QUELLE ANNONCIATION POUVONS-NOUS PERCEVOIR ?

  • PAROISSE DE MARTIGUES
Homélie pour le 4ème dimanche de l'Avent.

Homélie pour le 4ème dimanche de l'Avent.

Nous voici parvenus au 4éme Dimanche du Temps de l’Avent.

Comme Luc, Matthieu ouvre son Evangile par des récits concernant l’enfance de JESUS. A la différence de Luc qui place MARIE au centre de toutes les narrations, c’est JOSEPH que Matthieu met en évidence, nous offrant, ainsi une nouvelle voie d’accès au mystère de JESUS.

L’ange du Seigneur apparut à JOSEPH et lui dit :

Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi, Marie, ton Epouse : l’enfant engendré en elle vient de l’Esprit-Saint. Elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire Le Seigneur Sauve) car c’est Lui qui sauvera son peuple de ses péchés. Matt. 1, 18-24

C’est ainsi que dans les Evangiles de Luc et de Matthieu l’annonce de ce mystère inouï est faite de deux manières différentes et complémentaires. Ces récits ne s’enracinent pas dans l’histoire des religions, mais dans la réalisation de l’Ancien Testament.

Luc met en évidence MARIE à l’Annonciation et lui apprend qu’elle va enfanter en restant vierge, mais l’enfant sera pourtant l’héritier du roi David.

Mattieu met en évidence JOSEPH pour éclairer justement cet aspect de la mystérieuse origine de JESUS.

C’est avec une conviction tranquille que Luc affirme la virginité de MARIE (avant sa vie commune dans le Mariage avec JOSEPH).

Pour Luc, cette conception virginale est le signe que DIEU entreprend par son ESPRIT-SAINT la formation d’un monde nouveau, qu’il va maintenant réaliser en JESUS.

L’enfant qui va naître sera l’Emmanuel, c’est-à-dire DIEU-AVEC-NOUS. L’incroyable décision de DIEU est révélée par ces trois mots : DIEU-AVEC-NOUS. Une femme de la terre va mettre au monde un enfant qui est DIEU. Si nous essayons d’expliquer cela à des non-croyants, si nous avons osé parler avec des juifs et des musulmans, nous aurons mieux compris ce qu’il y a d’insondable dans ce commencement que Matthieu veut nous expliquer.

Pour être cohérentes ces affirmations sont de l’ordre de la Foi, qui est la source et le centre de toute vie religieuse. A l’intention, à l’idée précise de ce que DIEU réalise dans le temps, l’homme répond par la Foi. Cette Foi qui est de l’ordre de la confiance, qui engage toute notre personne dans une démarche de l’intelligence à qui une parole ou des signes permettent d’accéder à des réalités que l’on ne voit pas.

N’allons pas chercher du côté de la psychologie ou de l’anecdote des explications de l’attitude de JOSEPH qui décide de répudier MARIE en secret.

Ce genre de préoccupations est étranger à Matthieu qui cherche à nous montrer comment JOSEPH, pressentant un mystérieux projet de DIEU ne veut pas s’attribuer des droits sur un enfant qui n’est pas le sien et juge devoir s’effacer discrètement devant ce qu’il ne comprend pas.

Cette attitude est réalité étant donné que JOSEPH est un homme JUSTE, parce qu’il se conforme à ce qu’il pense être la volonté de DIEU. Il le sera d’autant plus, qu’en abandonnant le projet initial de répudier MARIE, il s’ajustera au projet de DIEU.

Ainsi l’annonce faite à JOSEPH va définir sa mission dans le projet de DIEU :

- Prendre chez lui MARIE avec l’enfant qu’elle porte en elle dans le projet de DIEU.

- Donner à l’enfant le nom de JESUS, engendré en MARIE et venant de L’ESPRIT SAINT c’est-à-dire, non seulement lui assurer protection et vie matérielle (en ce sens nous disons que JOSEPH est le Père nourricier de JESUS) mais assurer la paternité légale de cet enfant et par là-même, conformément au droit juif de l’époque, introduire JESUS dans la lignée de David.

JOSEPH accepte librement la mission qui lui est confié : fidèle à l’ESPRIT-SAINT, disponible à la déroutante nouveauté de DIEU. Il accueille chez lui le Mystère de la Nouvelle Alliance, le Mystère de DIEU engagé dans notre condition humaine.

Dès qu’il saisit le mystère du projet de DIEU, il l’exécute avec une promptitude efficace. Puis mission accomplie, on ne parlera plus de lui.

En tout et pour tout 7 versets d’Evangile sur JOSEPH, ils nous révèlent le type d’homme à qui DIEU peut faire confiance.

A la réflexion, quel équilibre, quelle maîtrise de soi-même il lui fallait pour ce qui est demandé à ce jeune époux : vivre avec MARIE un amour très tendre qui ne devait pas aller jusqu’à la relation charnelle !

Bien des gens, actuellement butent contre l’idée que ce fut le lot de JOSEPH, mais des couples l’invoquent pour qu’il les aide à vivre un amour difficile.

Méditer sur l’attitude de JOSEPH, sur son comportement, sur son acceptation, c’est essayer de s’approcher le plus près possible du mystère de l’incarnation.

L’enfant qui va naître à Noël porte en lui deux mondes : le monde de DIEU et le monde des hommes, ce qui revient à affirmer que JESUS est vraiment DIEU et vraiment homme.

Pour nous, les jours où JESUS devient de plus en plus une certitude, ces jours revêtent la dimension de l’ANNONCIATION ! Cette annonciation parfois douce, parfois cruelle.

En la circonstance quel est l’ange qui nous éveille ?

Parfois une page d’Evangile, parfois une merveilleuse rencontre fraternelle et bien d’autres situations que nous sommes amenés à vivre !

Parfois aussi, une souffrance morale, une souffrance physique qui anéantit nos espoirs, nos illusions !

En ces différentes circonstances, frères et sœurs, quelle annonciation pouvons-nous percevoir ?

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog