AMOUR ET PARDON AU COEUR DE LA GUERRE D'ESPAGNE

  • PAROISSE DE MARTIGUES
Samedi 1er octobre à la Maison Saint François à 16h : deux projections et repas espagnol

Samedi 1er octobre à la Maison Saint François à 16h : deux projections et repas espagnol

Premier film à 16h :

AMOUR ET PARDON AU COEUR DE LA GUERRE D'ESPAGNE

Le 29 mars 1939, un bateau anglais, Le Stanbrook, quitte le port d'Alicante. A son bord, trois mille réfugiés espagnols. Parmi eux, une jeune fille, Aurore, et sa soeur cadette, Marie, qui lui serre très fort la main. La guerre civile vient de se terminer, Le Stanbrook est le dernier bateau à quitter l'Espagne. Sur les quais, quarante mille républicains demeurent bloqués, encerclés par les troupes franquistes.

 

Soixante ans plus tard Aurore meurt à Martigues en n’ayant raconté que des bribes de son histoire. Raoul, son mari, et Manu, son petit-fils, décident alors de retourner en Espagne sur les lieux de son enfance. Une plongée au cœur des derniers instants de la guerre civile. Un regard sur l’Espagne d’aujourd’hui confrontée à son passé.

 

Christian Caroz a combiné de manière brillante les témoignages de la famille et des amis, les documents et les photographies familiales - en mettant en valeur les lettres émouvantes d’Aurore et celle des adieux de Miguel Villalta avant d’être fusillé ...

 

Cette retrouvaille sur les lieux de la mémoire familiale et avec le passé de la guerre civile donne lieu à une réflexion lucide sur le lien qui existe entre le passé et le présent, entre l’Espagne d’autrefois et l’Espagne d’aujourd’hui, entre les idéaux d’hier et la réalité de maintenant.

AMOUR ET PARDON AU COEUR DE LA GUERRE D'ESPAGNE

L'interview de Christian Caroz par RCF :​

Deuxième film à 21h :

AMOUR ET PARDON AU COEUR DE LA GUERRE D'ESPAGNE

Basé sur des faits réels, le film Un Dios prohibido  relate l’histoire des 51 membres de la communauté clarétaine de Barbastro (province aragonaise de Huesca) qui ont été martyrisés au début de la guerre civile espagnole de 1936, par haine de la foi. C’est avant tout un film d’amour et de pardon. Il s’agit d’un film choral, avec la participation de plus de 50 acteurs et de 200 figurants.

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog