>

SAINTE JOSÉPHINE BAKHITA

  • PAROISSE DE MARTIGUES
SAINTE JOSÉPHINE BAKHITA

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion. Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.

 

Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte. Avec une rare puissance d’évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d’âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance.

Joséphine Bakhita (1869 - 8 février 1947), née au Soudan, province du Darfour, à Olgossa, près du Mont Agilerei, dans la tribu nubienne des Dagiù, est une ancienne esclave devenue religieuse canossienne et canonisée en l'an 2000 par le pape Jean-Paul II.
Première Sainte africaine.
Première Sainte africaine.

Première Sainte africaine.

"ô Seigneur, si je pouvais voler là-bas, auprès de mes gens et prêcher à tous à grands cris ta bonté : Oh, combien d'âmes je pourrais te conquérir ! Tout d'abord ma mère et mon père, mes frères, ma sœur encore esclave... tous, tous les pauvres Noirs de l’Afrique, fais, ô Jésus, qu’eux aussi te connaissent et t’aiment !"

 

Sainte Joséphine Bakhita est fêtée le 8 février.

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog