>

MÉDITATION SUR LA MISÉRICORDE

  • PAROISSES DE MARTIGUES ET PORT DE BOUC
Méditation du Père Thierry-François de Vregille.

Méditation du Père Thierry-François de Vregille.

Le deuxième dimanche de Pâques est devenu le dimanche de la miséricorde.  Ce dimanche de la Miséricorde a été institué par le Pape Jean-Paul qui avait canonisé sœur Faustine en l’an 2000. Polonaise, sœur Faustine était la « condisciple » du saint pape puisqu’elle était religieuse à Cracovie. Sœur Faustine a été l’apôtre de la Miséricorde divine.

 

            Mais tournons-nous vers la Parole de Dieu. Jésus a parlé de la miséricorde. Jésus a vécu la miséricorde. Jésus a incarné la miséricorde sur la croix. Jésus est la miséricorde parce que la miséricorde c’est le cœur de Dieu, le cœur de l’amour.

 

            La miséricorde est une des Béatitudes dans l’évangile de saint Matthieu : « Heureux les miséricordieux, il leur sera fait miséricorde ! » (Mt 5, 7) Saint Jacques la reprendra en la formulant en sens inverse : « Car le jugement est sans miséricorde pour celui qui n’a pas fait miséricorde, mais la miséricorde n’a plus rien à craindre du jugement. » (Jc 2, 13) Jésus insistera beaucoup sur la miséricorde qu’il nous invite à vivre : « Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. » (Mt 9, 13) « Si vous aviez compris ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice, vous n’auriez pas condamné ceux qui n’ont pas commis de faute. En effet, le Fils de l’homme est maître du sabbat. » (Mt 12, 7-8) Nous pouvons encore citer l’évangile de Luc : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. » (Lc 6, 36)

 

            Dieu a fait miséricorde aux hommes. Dieu a envoyé son Fils Jésus dans le monde pour nous faire miséricorde. Jésus a parlé de la miséricorde et il l’a surtout vécue. Le mot miséricorde, signifie « avoir le cœur sensible à la misère ». Parce que Jésus a le cœur sensible à notre misère, il veut partager cette misère. Jésus prend sur lui notre misère comme si c’était la sienne. Jésus veut surtout prendre sur lui notre misère du péché. Sur la croix, Jésus prend le péché des hommes, prend le péché du monde comme si c’était le sien. Il prend sur lui notre péché alors qu’il est saint et donc sans péché. Si Jésus prend sur la croix le péché du monde, c’est, bien sûr, pour nous en libérer. Confesser ses péchés signifie venir au pied de la croix de Jésus pour lui donner ce péché, recevoir son pardon et accueillir ce pardon.

 

            Jésus veut que nous aussi nous fassions miséricorde. Mais la miséricorde que nous sommes appelés à vivre est différente de la sienne puisque nous nous sommes tous pécheurs. La miséricorde de Jésus est celle du « Saint ». Notre miséricorde est celle d’un pécheur. Je fais miséricorde à mes frères en me reconnaissant d’abord pécheur moi-même. Alors je fais miséricorde à mon frère en sachant que le mal qu’il fait est aussi le mien. Dieu seul est Saint.

 

 

Père Thierry-François de Vregille

Vicaire à Martigues et Port de Bouc 

Genevieve 19/04/2020 19:15

Merci , père Thierry,pour cette méditation ! Être miséricordieux comme l’est Jesus est une preuve de notre Foi ...

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog