>

MÉDITATION SUR LE BON BERGER

  • PAROISSES DE MARTIGUES ET PORT DE BOUC
Méditation du Père Thierry-François de Vregille.

Méditation du Père Thierry-François de Vregille.

Je voudrais méditer avec vous l’Evangile de ce dimanche. On l’appelle couramment l’Évangile du « Bon Berger » (Jean, chapitre 10, 1-10).
 

A une première lecture du texte, nous constatons que Jésus se dit à la fois le berger et la porte des brebis. Il répète deux fois qu’il est la porte : « Amen, amen, je vous le dis : Moi, je suis la porte des brebis. » (Jn 10,7) « Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage. » (Jn 10,9) On raconte qu’au Moyen-Orient, la nuit, le berger rassemble son troupeau dans un enclos. Le passage pour entrer dans l’enclos est ouvert, alors le berger se couche « en travers du passage » pour empêcher les prédateurs d’entrer dans l’enclos. Ainsi Jésus nous fait comprendre qu’il est à la fois le bon berger, celui qui guide et conduit ses disciples, mais aussi celui qui veille sur son troupeau et qui est l’unique porte, l’unique chemin, pour aller vers le Père du Ciel.

 

Comment se fait l’entrée dans le Royaume pour nous ? Déjà par notre baptême. Mais il faut vivre ce baptême, vivre en chrétien, vivre en disciple du Christ… Il nous faut vivre le premier commandement de l’amour de Dieu et le deuxième commandement de l’amour du prochain. « « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. » (Mt 22,36-40)

 

Profitons de ce temps de confinement où nous ne pouvons pas retrouver les autres brebis du troupeau qui se rassemble chaque dimanche à la Messe, pour nous recentrer sur l’unique berger de ce troupeau, le Christ de Dieu. Prions-le, mettons-nous chaque jour à l’écoute de Sa Parole. Le plus simple est de méditer et de prier avec les lectures de la Parole de Dieu de la Messe. Beaucoup parmi nous sont abonnés d’ailleurs à des revues qui nous proposent cette lecture journalière de la Parole de Dieu. Et comprenons que ce temps si particulier que nous vivons est aussi un temps de grâce, un temps béni, pour l’aimer Lui, le regarder au fond de notre cœur. Jésus porte un regard d’amour sur chacune de ses brebis que nous sommes. 

 

Soyons attentif et vigilant aussi par rapport au mal. N’ayons pas peur, mais comprenons que le diable est souvent dans les parages pour nous tendre des pièges, voire nous faire chuter. C’est le Seigneur qui nous invite à être vigilant et à rester centré sur Lui, notre bon berger. « Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr. Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. »(Jn 10, 10) Accueillons la vie de Dieu qui nous est donnée en abondance.  

                                                                                

                                                                               P. Thierry-François de Vregille 

                                                                       Vicaire à Martigues et Port de Bouc 

Véronique 03/05/2020 22:34

Amen ! Dieu vous bénisse !

Barbara 03/05/2020 22:12

Amen !
Merci mon père

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog