>

IRAK : OFFREZ UN CADEAU DE NOEL AUX ENFANTS REFUGIES

  • PAROISSE DE MARTIGUES
Irak-cadeaux-aux-enfants.jpg

 

Offrez un cadeau de Noël aux enfants réfugiés d’Irak !
15.000 cadeaux de Noël pour des enfants de familles déplacées de Ninive et Mossoul


15000 enfants chrétiens sont réfugiés à Erbil et Dohuk. Ils ont fui leur maison sans rien emporter et vivent dans des conditions très difficiles dans le froid de l’hiver irakien.

La plupart ont perdu des membres de leur famille et ont été marqués par la peur et les violences. L’AED souhaite leur offrir à chacun un cadeau pour Noël.

Ces enfants traumatisés et démunis ont quitté leur foyer sans rien, et vivent maintenant avec leurs familles en dépendant entièrement d’une aide extérieure.

Si ces enfants ont perdu leur maison, il ne faut pas qu’ils soient également privés de la joie de Noël.

Dans chaque colis, ils recevront des vêtements chauds (manteau et chaussettes chaudes), des bonbons, ainsi qu’une petite Bible illustrée « Dieu parle à ses enfants ».

Les cadeaux sont étiquetés de manière individuelle, avec le nom de l’enfant écrit sur une carte de vœux. Chaque paquet coûte environ 20 €. Le projet est coordonné par le Comité d’urgence basé à Erbil. Les religieuses emballent et distribuent chaque cadeau aux différents groupes d’enfants.

 

Aucun enfant ne doit être mis de côtéChaque enfant va recevoir une carte de Noël de l’AED ; il sera demandé à chaque enfant de prier pour les bienfaiteurs le jour de Noël. 

 Nous espérons que ce cadeau mettra un sourire sur leurs visages en cette période de traumatisme et de tristesse.

Aidez-nous à rendre le sourire aux enfants réfugiés d’Irak !

 

 

Pour Noël, écrivez une lettre de soutien aux chrétiens d’Irak !

Écrivez ici votre message de soutien :

(cliquer sur l'image) 

 

Si vous préférez envoyer une lettre par voie postale, écrivez-nous ici :

AED – Cadeaux messagers

29, rue du Louvre
78750 Mareil-Marly

 

 

 

 

PAROLES D’EVEQUES :

« Les chrétiens d’Irak sont profondément abattus. Leur principale préoccupation est l’incertitude de leur avenir. Ils ont peur car ils ne savent pas à quoi s’attendre. Ils ne savent pas combien de temps cette situation de misère et d’angoisse va durer. Beaucoup de familles sont maintenant coupées en deux, parce que certains de leurs membres ont déjà quitté le pays, alors que le reste de la famille ne sait pas quoi faire. » 
Mgr Sako, Patriarche chaldéen, 3 décembre 2014

« L’Église fait tout son possible pour aider les chrétiens à célébrer la naissance de notre Seigneur dans des conditions décentes. Nous prierons l’Enfant-Jésus d’aider nos enfants, de même que tous les jours nous prions Dieu de nous donner la force de supporter cette douleur terrible avec patience et foi » 
Mgr Warduni, archevêque chaldéen auxiliaire de Bagdad, 3 décembre 2014

« Les réfugiés se trouvent souvent privés, parfois pour longtemps, des biens fondamentaux : une habitation digne, l’assistance sanitaire, l’éducation, le travail. Ils ont dû abandonner non seulement des réalités matérielles, mais surtout la liberté, la proximité des membres de la famille, leur milieu vital et les traditions culturelles. Les conditions dégradantes dans lesquelles de nombreux réfugiés doivent vivre sont intolérables ! » 
Pape François, 30 novembre 2014

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog