>

LA FIN D'UNE CHRETIENTE EN IRAK

  • PAROISSE DE MARTIGUES

 Chrétiens d'irak

 

« Depuis le massacre du 31 octobre 2010 dans la cathédrale syriaque catholique de Bagdad, les chrétiens en Irak vivent dans l’angoisse quotidienne et l’incertitude de l’avenir, dans un pays qu’ils habitent depuis des siècles, avant même l’arrivée de l’islam.

 

Ce qu’ils endurent est inédit dans l’histoire.

 

Si « cruauté » est le terme le plus adéquat pour qualifier les lointaines persécutions des empereurs romains ou perses, alors nos chrétiens d’Orient, et ceux d’Irak tout particulièrement, sont aujourd’hui abandonnés à une forme plus « moderne » de barbarie…

 

Les chrétiens de base, fragilisés, sont complètement déboussolés.

 

Ils ne savent pas quelle décision prendre.

 

La tendance actuelle est de quitter définitivement le pays.

 

Le désespoir est tel que les pères des familles chrétiennes poussent leurs enfants à partir, ce qui auparavant était extrêmement rare.

 

Aujourd’hui la plupart des familles chrétiennes ont au moins un des leurs hors du pays qui essaie de faire venir ceux qui sont restés…

 

L’amalgame est fait par le monde arabo-musulman d’associer le christianisme à l’Occident vu comme « chrétien ».

 

Les chrétiens d’Irak en payent aujourd’hui le prix lourd et sont les victimes des représailles quotidiennes des fondamentalistes. »

 

Frère Hani Daniel, dominicain

Revue « Etudes », mai 2011

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog