>

CETTE SEMAINE SUR KTO

  • PAROISSE DE MARTIGUES

      KTO-copie-1 
 
        
Lundi 29 20:40 : Documentaire
 
          
Maggy, la paix est mon seul combat
         
 
Au cœur de l'Afrique, au Burundi, se déroule une extraordinaire aventure. L'histoire d'une femme, d'une jeune femme de 57 ans, Maggy. Elle est Tutsi mais dans ce pays, Tutsi et Hutu se massacrent. Elle perdra 60 membres de sa famille. En octobre 1993, elle échappe à la mort, lors d'une tuerie à l'évêché et sauve 25 enfants. Dans les premiers mois qui suivent les massacres, elle fonde 3 centres d'accueils qui rassemblent plus de 400 orphelins des 2 ethnies, tous témoins de l'assassinat de leurs parents. Des veuves et des jeunes puéricultrices s'occupent quotidiennement des enfants. Celle que les enfants appellent "O'Ma", la grand mère en langue Kirundi, leur apprend à se respecter. 19 ans plus tard, à force d'opiniâtreté, de passion et surtout de foi, elle participe à la reconstruction de son pays, plus particulièrement de sa province Ryuigi. Son charisme, son acharnement font d'elle une personnalité reconnue dans le monde entier. De nombreuses personnalités, des fondations soutiennent son combat. Alors ce sont des villages de maisons pour les orphelins qui sortent de terre. Puis un hôpital flambant neuf. Une école d'infirmière. Une école normale. Un centre de formation capable de donner rapidement un métier manuel dans ce pays où on manque de tout. Un cinéma, le deuxième du Burundi. Un village pour accueillir et garder les médecins officiant à l'hôpital. C'est toute la ville de Ruyigi qui renait. Mais une renaissance qui dérange aussi. Mais Maggy n'en a que faire. Elle connait sa mission, même au péril de sa vie. Car le seul combat qui vaille la peine d'être mené est celui pour la paix.
         
       
   

 
 
Mardi 30 20:40 : Les Mardis des Bernardins
 
Collège des Bernardins
 
     
       
 Vatican II, quel impact pour l'Eglise aujourd'hui ?
 
        Premier concile d'un monde globalisé
 
2ème partie 
 
Concile Vatican II
 
Vatican II, un évènement mondial traitant de sujets enracinés dans 2000 ans d'histoire et se déroulant dans un climat de grandes transformations des sociétés, des modes de vie, des mentalités. L'Église s'adresse aux hommes et femmes de son temps et donne aux chrétiens une manière renouvelée de vivre l'Évangile dans ce monde en perpétuelle évolution. Quel est l'apport de ce concile pour la mission de dialogue de la foi et de la culture contemporaine ? Table ronde introductive : Mgr Luc Ravel, évêque aux armées françaises ; Jean-Marc Ferry, philosophe, professeur titulaire de la chaire Philosophie de l'Europe à l'université de Nantes ; Jean-Luc Marion, philosophe, membre de l'Académie française, membre du conseil pontifical pour la culture.         
     

          
Mercredi 31 20:40 : Documentaire
 
Le commun des mortels
 
À quoi ressemble l'ultime instant ? Que se passe-t-il au moment de la mort et après celle-ci ? Depuis la nuit des temps, la science, la philosophie et la religion s'interrogent. Mais face aux acquis et aux idées établies, un phénomène relance le questionnement. De plus en plus de personnes, revenues à la vie in extremis affirment avoir vécu ce qu'on appelle une Expérience de mort imminente (EMI ou Near Death Experience). À bien des égards, leur apparente dimension surnaturelle renvoie à un contenu religieux. Mais c'est avec les données de la foi chrétienne que les similitudes sont les plus nombreuses. L'Église est donc interpellée au premier chef. Quel sens donner à ces EMI ? Viennent-elles confirmer ou contredire la foi chrétienne ? Des témoins, des scientifiques et des hommes d'Église s'expriment. Les NDE deviennent alors l'occasion de revisiter, avec un regard neuf, les principales notions de la foi catholique sur l'au-delà. Un film pour voir plus loin... et plus clair.
 
         
                 
     
   

 
 
   
Jeudi 1 20:40 : Face aux Chrétiens
 
Forum politique des médias chrétiens
 
Face aux chrétiens
 
 
                   

                   
Vendredi 2 20:40 : Documentaire
                 
Le vitrail, art de lumière
             
 
11 juin 1144, le roi Louis VII et son épouse Aliénor d'Aquitaine sont stupéfaits devant la lumière des vitraux du chœur de l'abbatiale de Saint-Denis. Si on peut dater les débuts de l'art ogival ou gothique, c'est bien ce jour-là. Dès lors, le vitrail devient rapidement un extraordinaire moyen d'enseigner la vie des saints et les Évangiles. Grâce aux ingénieux bâtisseurs et aux nouveaux bourgeois de cette époque, les cathédrales des grandes villes comme Paris, Chartres ou Reims témoignent, d'une nouvelle manière, de la grandeur de Dieu. Symbole de la lumière sacrée et de la transcendance du divin, le vitrail demeure un art monumental et joue un rôle privilégié par rapport à l'architecture de ses bâtisses. Les cathédrales du XI et du XIIe siècle demeureront, éternellement, des miracles de pierres et de verres.
           

           
 
Samedi 3 20:40 : V.I.P.
  
 Alexandre Jollien et Boris Cyrulnik
 
  
             
 
Émission de haut vol avec la rencontre entre deux personnalités intellectuelles atypiques et intimement marquées du sceau de l'espérance. « Père de famille, personne handicapée et écrivain », c'est ainsi que se définit Alexandre Jollien. Atteint d'une infirmité motrice cérébrale dès la naissance, il a suivi un parcours du combattant pour suivre une scolarité normale. Tout d'abord porté vers des études de commerce, il découvre la philosophie par hasard dans une librairie en s'arrêtant net sur un livre de Platon. C'est alors une révélation. Selon lui, « la philosophie tient essentiellement de l'exercice spirituel, d'un art de vivre ». Il vient de publier son « Petit Traité de l'abandon » au Seuil, un viatique pour accompagner les hauts et les bas de l'existence. Chantre de l'anti-psychanalyse freudienne, et inventeur du concept de « résilience », Boris Cyrulnik dépasse les frontières du déterminisme et défend l'idée qu'on peut renaître de toute souffrance. Né dans une famille d'immigrés juifs d'Europe Centrale et Orientale arrivés en France dans les années 30, il a d'ailleurs échappé de justesse à une rafle lors de la seconde guerre mondiale, ce qui lui donnera la vocation de psychiatre. Il vient de publier « Sauve-toi la vie t'appelle » chez Odile Jacob.

           
 
Dimanche 4 20:40 : La Foi prise au Mot
           
 
                         
Catéchiste
 
L'Année de la Foi s'est ouverte à l'occasion des célébrations du 50e anniversaire de Vatican II et à quelques jours du XXe anniversaire de la publication du Catéchisme de l'Église catholique. L'occasion pour la Foi prise au mot de s'interroger sur la catéchèse. Qu'est-ce qui différencie la catéchèse de l'évangélisation ? Au-delà du catéchisme de monsieur le Curé ou de la « dame caté », qui sont les catéchistes aujourd'hui ? Comment transmettre la foi et la connaissance des évangiles aujourd'hui aux enfants et aux catéchumènes ? Et comment l'Église s'y prend désormais pour convaincre parents et enfants de la nécessité de s'inscrire au catéchisme ? Pour en parler, Régis Burnet reçoit le père Luc Mellet, directeur du service de la catéchèse et du catéchuménat à la C.E.F. et Véronique Goubert, responsable de la catéchèse dans le diocèse de Nanterre.
 
 
 
 

   
                Direct KTO : cliquer sur la flèche ci-dessous pour regarder : 
 
 
 

 
(cliquer ci-dessus pour grand écran)
@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog