>

CONCLUSION DU MOIS DE MARIE A MARTIGUES

  • PAROISSE DE MARTIGUES

w PAQUES 2012 003

 

 

En union de prière avec le Pape François, qui célèbre vendredi soir la Vierge Marie

à l'issue de ce mois de prière qui lui a été consacré

 

Chapelet et Vêpres devant Notre Dame de Lourdes

 

Vendredi 31 mai à 18h

Eglise Saint Louis d'Anjou (Ferrières)


 

CHAPELET

 

 

1 La première en chemin, Marie tu nous entraînes

A risquer notre OUI aux imprévus de Dieu.

Et voici qu’est semé en argile incertaine

De notre humanité, Jésus-Christ fils de Dieu.

 

Marche avec nous, Marie, sur nos chemins de foi, 

Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu (bis) 

 

2 La première en chemin, joyeuse tu t’élances

Prophète de Celui qui a pris corps en toi,

La Parole a surgi, tu es sa résonance

Et tu franchis des monts pour en porter la voix.

 

3 La première en chemin, tu provoques le signe

Et l’heure pour Jésus de se manifester.

« Tout ce qu’il vous dira, faites-le »

Et vos vignes, sans saveur et sans fruit,

En sont renouvelées.

 

4 La première en chemin, avec l’Eglise en marche,

Dès les commencements, tu appelles l’Esprit.

En ce monde aujourd’hui, assure notre marche

Que grandisse le corps de son fils, Jésus Christ.

 

5 La première en chemin, aux rives bienheureuses,

Tu précèdes, Marie, toute l’humanité.

Du royaume accompli, tu es pierre précieuse,

Revêtue du soleil, tu es transfigurée.

 

Nous te saluons, ô toi Notre Dame Marie Vierge Sainte que drape le soleil

Couronnée d’étoiles, la lune est sous tes pas.

En toi nous est donnée, l’aurore du salut

 

1 Marie Eve nouvelle et joie de ton Seigneur,
Tu as donné naissance à Jésus le sauveur.
Par toi nous sont ouvertes, les portes du jardin
Guide-nous en chemin, étoile du matin. 

 

2 Tu es restée fidèle, mère au pied de la croix,
Soutiens notre espérance et garde notre foi.
Du côté de ton fils, tu as puisé pour nous,
L’eau et le sang versés qui sauvent du péché.

 

3 O Vierge immaculée, préservée du péché,

en ton âme, en ton corps, tu entres dans les cieux.

Emportée dans la gloire, sainte Reine des cieux,

Tu nous accueilleras un jour auprès de Dieu.

 

OFFICE DES VÊPRES

 

Hymne : Vierge Marie, messagère

 

Vierge Marie,
messagère d'une joyeuse nouvelle,
tu parcours les monts de Judée,
et sur tes pas la création s'éveille :
Celui que l'univers ne peut contenir
demeure en toi,
l'ancien monde se prépare au printemps !
 

R/La racine de Jessé fleurira,
l'arbre de vie donnera son fruit.

 

Chante et réjouis-toi, Vierge Marie,
le Seigneur a visité son peuple.
Élisabeth court à la rencontre de la joie,
elle te salue, comblée de grâce.
La vérité germe de la terre,
et Jean tressaille d'allégresse.
Fille d'Abraham, Mère du Messie,
nous te proclamons bienheureuse.

 

A/  La Vierge entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.

 

Psaume 121

 

Quelle joie quand on m’a dit :
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »

Maintenant notre marche prend fin
devant tes portes, Jérusalem !
Jérusalem, te voici dans tes murs :
ville où tout ensemble ne fait qu’un !

C’est là que montent les tribus,
les tribus du Seigneur, *
là qu’Israël doit rendre grâce
au nom du Seigneur.
C’est là le siège du droit, *
le siège de la maison de David.

Appelez le bonheur sur Jérusalem :
« Paix à ceux qui t’aiment !
Que la paix règne dans tes murs,
le bonheur dans tes palais ! »

A cause de mes frères et de mes proches,
je dirai : « Paix sur toi ! »
A cause de la maison du Seigneur notre Dieu,
je désire ton bien.

 

A/ Dès que j'ai entendu ta salutation, l'enfant a tressailli d'allégresse en mon sein.

 

Psaume 126

 

Si le Seigneur ne bâtit la maison,
les bâtisseurs travaillent en vain ; *
si le Seigneur ne garde la ville,
c’est en vain que veillent les gardes.

En vain tu devances le jour,
tu retardes le moment de ton repos, +
tu manges un pain de douleur : *
Dieu comble son bien-aimé quand il dort.

Des fils, voilà ce que donne le Seigneur,
des enfants, la récompense qu’il accorde ; *
comme des flèches aux mains d’un guerrier,
ainsi les fils de la jeunesse.

Heureux l’homme vaillant
qui a garni son carquois de telles armes ! *
S’ils affrontent leurs ennemis sur la place,
ils ne seront pas humiliés.

 

A/Vierge bénie entre toutes les femmes, Jésus, ton enfant, est béni.

 

Psaume CANTIQUE (Ep 1).

 

Qu'il soit béni, le Dieu et Père
de notre Seigneur, Jésus, le Christ !

Il nous a bénis et comblés
des bénédictions de l'Esprit, *
au ciel, dans le Christ.

Il nous a choisis, dans le Christ,
avant que le monde fût créé, *
pour être saints et sans péchés devant sa face
grâce à son amour.

Il nous a prédestinés
à être, pour lui, des fils adoptifs *
par Jésus, le Christ.

Ainsi l'a voulu sa bonté,
à la louange de gloire de sa grâce, *
la grâce qu'il nous a faite
dans le Fils bien-aimé.

En lui, par son sang, *
nous avons le rachat,
le pardon des péchés.

C'est la richesse de sa grâce
dont il déborde jusqu'à nous *
en toute intelligence et sagesse.


Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté, *
selon que sa bonté l'avait prévu dans le Christ :

pour mener les temps à leur plénitude, +
récapituler toutes choses dans le Christ, *
celles du ciel et celles de la terre.

 

Parole de Dieu : (1 P 5, 5b-7) : Revêtez-vous tous d’humilité dans vos rapports les uns avec les autres. En effet Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa grâce. Tenez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu pour qu’il vous élève quand le jugement viendra. Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis puisqu’il s’occupe de vous.


R/ Mon âme exalte le Seigneur : éternel est son amour !

V/ Chante et réjouis-toi, fille de Son, ton Dieu est au milieu de toi.
V/ Dieu pour toi exulte de joie, il te renouvelle par son amour.

 

 A/Dieu s'est penché sur son humble servante : tous les âges me diront bienheureuse,   alléluia.

 

Cantique de Marie (Lc 1)

 

Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s'est penché sur son humble servante ; désormais, tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !
Son amour s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent;
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël, son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

 

L'intercession

 

Bénissons notre Dieu : il a voulu que toutes les générations proclament bienheureuse la Mère de son Fils.

 

R/ Béni sois-tu Seigneur !

 

Pour ton humble servante, attentive à ta parole, modèle du cœur qui écoute,

Pour celle qui a mis ton Fils au monde, la mère de l'Homme nouveau,

Pour celle qui a veillé sur la croissance de Jésus, présence maternelle dans l'Église,

Pour celle qui s'est tenue debout au pied de la croix, force des accablés,

Pour celle que tu as remplie de joie au matin de Pâques, espérance des vivants,
Pour celle que tu as fait monter au ciel, près de ton Fils, secours des mourants,

 

Notre Père

 

Oraison : Dieu tout-puissant, tu as inspiré à la Vierge Marie, qui portait en elle ton propre Fils, de visiter sa cousine Élisabeth ; accorde-nous d’être dociles au souffle de l’Esprit afin de pouvoir nous aussi te magnifier éternellement.

 

 

(cliquer sur les barres pour interrompre le chant)

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog