>

DECOUVREZ L'AME DE LA MARTINIQUE SUR FRANCE 2

  • PAROISSE DE MARTIGUES

 Diocese Martinique logo

 

Le dimanche 13 mai, Le Jour du Seigneur, sur France 2, vous emmène découvrir L'âme de la Martinique en direct des Anses-d'Arlet.
 

Comment définir l’identité martiniquaise, son visage et la manière dont elle s’exprime aujourd’hui ? Comment l’Église participe-t-elle à la construction de la vie martiniquaise ? Et à ses nouveaux défis ?

 

Témoin des bouleversements successifs et fervent acteur de l’action de l’Église, le père Gaston Jean-Michel, aujourd’hui centenaire, incarne la mémoire vive de La Martinique. Ses combats engagés ont dessiné La Martinique d’aujourd’hui et lui valent une large reconnaissance de ses contemporains.

 

Avec lui, sur notre plateau, Katia Brival, institutrice et vice-présidente du MRJC, témoignera de son implication au cœur de la société et de celle des jeunes chrétiens.

 

Première partie : 10h30

 

- Christophe Mert, artiste peintre : La production de Christophe est orientée vers une quête de l’identité antillaise. Il tend à traduire à travers ses émotions toutes les richesses de cet archipel qu’il affectionne.

- Kolo Barst, auteur-compositeur-interprète : Dans un blues créole, il chante l'amour, la paix, la sagesse, le respect, l'humilité, la solidarité et surtout son combat pour la justice dans la réalité sociale qui est celle de son pays natal.

- La pêche à l’Anse à l’Âne : L'état de la pêche en Martinique vue par un pêcheur qui pratique la pêche traditionnelle depuis 60 ans.

 

Deuxième partie :10h45 

 

Messe en direct de l’église Saint Henri aux Anses d’Arlet ; prédicateur : Mgr Michel Méranville, Archevêque de Fort de France.

 

Martinique eveque

 

Troisième partie :11h30

 

- L’Église au coeur de la société martiniquaise : Dans un pays où la ferveur religieuse marque encore la vie quotidienne des habitants, l’Église est omniprésente et intervient dans le débat social.

 

- Un jeune agriculteur du MRJC : Ce reportage part à la découverte d’un cultivateur de bananes antillaises, l’un des rares produits martiniquais qui s’exportent (600 hectares de production), motivé par la religion « Pour moi un chrétien c’est quelqu’un qui agit ».

 

 

ame-martinique.jpg

 

 

 

Pour revoir l'émission : Cliquer ici

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog