>

GRANDE CHAINE DE PRIERE POUR LA SYRIE A NOTRE-DAME DE LA GARDE

  • PAROISSE DE MARTIGUES

 Simon de cyrène

  Simon de Cyrène

 

Notre-Dame de la Garde s’unit à la grande chaîne de prière des sanctuaires mariaux pour la Syrie et célèbrera une messe à cette intention dans la basilique, chaque samedi de septembre, à partir du 8 à 11 h, messe présidée par Mgr Pontier.

 

Marie, chemin de l’ Espérance

 

"Dans l’angoisse et l’amertume, le petit peuple Syrien porte seul et avec courage un calvaire si lourd depuis mars 2011, regardant un "Simon de Cyrène" qui se fait attendre.
 

Devant la violence aveugle, la haine et l’absence de dialogue.

 

Devant l’indifférence ou l’impuissance de la société internationale, ce petit peuple se tourne vers la prière seul et ultime refuge.

 

Par contre, sur ce terrain spirituel, des amis ont mobilisé les chaînes de prière pour la paix en Syrie, surtout autour et dans les sanctuaires mariaux : Notre-Dame de Lourdes, Fatima, Fourvière, Walsingham, le Laus, Montligeon, Amesterdam, La Salette, le Puy, Medjegure, Altotting, Knock, Chateaurima, Czestochowa, Montréal, Lorette, des Neiges, Guadalupe, du Bac, Séville, Kazan et bien d’autres. Certains malades ont offert prières et douleurs pour la paix en Syrie.

 

De ces hauts lieux de pèlerinage surgissent une force et plusieurs " Simon de Cyrène" pour aider à porter la Croix et à tenir la route.... Merci pour cette belle solidarité spontanée venue de loin pour manifester la catholicité de l’Eglise. Il faut y voir l’œuvre de la Providence qui ne laisse pas la Syrie seule en ces jours douloureux.

 

Ce soutien à caractère marial rejoint la forte dévotion orientale à la Mère de Dieu.
 

Liée d’un côté à l’Evangile par un Oui qui a transformé l’Histoire, de l’autre côté aux croyants par Jésus-Eucharistie qui fait l’Eglise, Marie fut le guide dès l’aube du christianisme.

 

Le 15 août 2012, à 18h et malgré la situation assez tendue, les fidèles sont venus nombreux à la messe de l’Assomption. Ces fidèles prosternés devant l’autel des Martyrs de Damas, ont, d’une seule voix, consacré la Syrie au Cœur Immaculé de Marie, notre sûr chemin d’Espérance.
 

Cette démarche pieuse est tournée vers le pardon et la réconciliation. A notre surprise, plusieurs musulmans ont pris part à cette cérémonie.

 

" Voici ta mère..." Jn 19,27

 

Devant cette crise sans issue et sans merci qui met en question l’avenir et la survie de la minorité chrétienne, l’Eglise se tourne vers la Mère de Dieu pour puiser courage et force de continuer à témoigner de l’Evangile et faciliter un dialogue respectueux avec l’islam majoritaire, qui clôture un mois de jeûne bien ensanglanté. Marie, bien vénérée dans le Coran (sourate Mariam), pourrait être l’artisan de réconciliation, de paix mariale tant recherchée…

 

Du fond de la misère et de la grande souffrance jaillit un espoir, une Lumière.

 

 

Merci Marie…"

 

+ Samir NASSAR Archevêque maronite de Damas

Eté 2012.

 

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog