>

MGR DUFOUR : DIEU OU L'ARGENT ?

  • PAROISSE DE MARTIGUES

mgr-dufour

 

Dieu ou César ? Voilà une question que les chrétiens peuvent se poser et que les évêques de France ont souhaité éclairer en leur adressant, à l’approche des élections de 2012, un texte intitulé :    

« Elections : un vote pour quelle société ? »

 

Le chrétien est à la fois citoyen de la Terre par sa naissance dans la chair et citoyen du Ciel par son baptême : entre Dieu et César, entre deux maîtres, doit- il choisir ?
 

Dans le récit d’Evangile, une diatribe met en jeu cette grave question entre Jésus et une alliance des religieux et des politiques, pharisiens et partisans d’Hérode. « Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à l’empereur ? » Dans le contexte politico-religieux de l’époque, on sait que la question était en réalité un piège. Quelle devait être l’attitude du croyant israélite face à l’occupation romaine qui imposait le devoir de rendre un culte à l’empereur ?

 

Résister ou collaborer ?
 

2000 ans après, nous vivons ici dans une société païenne, dont les racines chrétiennes sont de plus en plus niées. Beaucoup vivent sans Dieu, la science est devenue un magistère souverain, le culte promu est celui du sexe et de l’argent… La tentation est grande alors pour ceux qui croient en Dieu de rétablir la loi religieuse en lieu et place de la loi civile. Tentation de l’intégrisme.

 

Pour éclairer le vote chrétien

 

On sent le piège. Dire oui à Dieu, est-ce dire non à César ? L’Eglise elle-même est souvent prise dans ce piège. Elle s’engage dans le monde, elle apporte publiquement son jugement sur des questions de société. Non pas Dieu ou César, mais Dieu et César, sans confusion des pouvoirs temporel et spirituel. Jésus vrai Dieu et vrai homme, voilà qui dessine au cœur de la foi la double vocation du chrétien :

 

1- Vocation à rendre un culte à Dieu : les croyants ouvrent l’humanité à sa dimension transcendante.
 

2- Vocation à vivre sa foi dans le monde, chez « César » : comme l’affirmait déjà un auteur chrétien du premier siècle, les chrétiens ne sont pas différents des autres hommes, mais ils sont dans le monde comme l’âme est dans le corps.

 

Dans le texte qu’ils publient pour éclairer la conscience des chrétiens sur ce sujet, les évêques rappellent la loi selon laquelle chacun est appelé à vivre le message évangélique.

 

Qu’est-ce qui guidera le vote du chrétien ?

 

« Le respect de la dignité de toute personne humaine, l’attention aux plus faibles, le développement des coopérations avec d’autres pays et la recherche de la justice et de la paix… » Treize questions de société sont étudiées à la lumière du Christ qui éclaire l’homme dans sa conscience. Je vous invite vivement à lire ce texte.
 

Nous croyons en l’Esprit Saint qui inspire l’humanité pour la conduire vers l’harmonie et l’ajuster au Prince de la paix. Nous croyons en l’Esprit Saint qui éclaire l’intelligence humaine et la guide vers la lumière. Nous croyons en l’Esprit Saint qui fortifie le cœur et l’oriente vers l’amour.

 

† Christophe Dufour
Archevêque d’Aix & Arles

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog