>

GRANDE VEILLEE DE PRIERE DU JEUDI SAINT A MARTIGUES

  • PAROISSE DE MARTIGUES

  Derniere-Cene.jpg

  Dernière Cène, Juan de Juanes (1523-1579)

   

ADORATION AU REPOSOIR

Jeudi Saint 2012, Saint Genest (Jonquières), 21h 

 

L'EGLISE OUVRE LE LIVRE


L'Église ouvre le livre et se souvient :
L'Amour nous a aimés jusqu'a la fin.
Que nul ne désespère du pardon
Jésus nous a saisis dans sa passion.
Seigneur, fais-nous brûler de ton amour ! (bis) 

 


 

LE PAIN DE VIE (Jn 6, 35-58)

 

Moi, je suis le pain de vie. Qui vient à moi n'aura jamais faim ; qui croit en moi n'aura jamais soif.

Mais je vous l'ai dit : vous avez vu, et vous ne croyez pas.

Tous ceux que le Père me donne viendront à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors.

Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé.

Or la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donné.

Moi, je suis le pain qui est descendu du ciel.

Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire, et  je le ressusciterai au dernier jour.

En vérité, en vérité, je vous le dis : celui qui croit en moi a la vie éternelle.

 

 

Silence………….. chant

 

Moi, je suis le pain de vie.

Je suis le pain vivant descendu du ciel : qui mangera de ce pain, vivra à jamais et même le pain que je donnerai, c'est ma chair, pour que le monde ait la vie.

En vérité, en vérité, je vous le dis : si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et ne buvez son sang, vous n'aurez pas la vie en vous.

Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour.

En effet, ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang vraiment une boisson.

Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui.

De même que le Père, qui est vivant, m'a envoyé, et que je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi.

Tel est le pain qui descend du ciel : celui qui mange ce pain vivra éternellement.

 

Silence…… reprise de quelques phrases…… chant

 


 

  

LE BON PASTEUR (Jn 10, 2-18)

 

Celui qui entre par la porte, est le pasteur des brebis.

Le portier lui ouvre, et les brebis écoutent sa voix. Ses brebis à lui, il les appelle une à une, et il les fait sortir.

Quand il a conduit dehors toutes ses brebis, il marche devant elles, et les brebis le suivent parce qu’elles connaissent sa voix.

En vérité, en vérité, je vous le dis : je suis la porte des brebis.

Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont pas écoutés.

Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et sortira, et il trouvera un pâturage.

Moi je suis venu pour que les hommes aient la vie et qu'ils   l'aient en abondance.

 

Silence…… reprise de quelques phrases…… chant

 

Je suis le bon pasteur ; le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis.

Je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis.

J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur.

C’est pour cela que le Père m'aime parce que je donne ma vie pour la reprendre.

Personne ne me l'enlève mais je la donne de moi-même. J'ai le pouvoir de la donner, et le pouvoir de la reprendre : tel est le commandement que j'ai reçu de mon Père.

 

Silence…… reprise de quelques phrases…… chant

 


 

 

LA VIGNE VERITABLE (Jn 15, 1-17)

 

Je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.

Tout sarment en moi qui ne porte pas de fruit, mon Père l'enlève et tout sarment qui porte du fruit, il le nettoie, pour qu'il porte encore plus de fruit.

Déjà vous êtes purifiés grâce à la parole que je vous ai fait entendre :

Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut de lui-même porter du fruit s'il ne demeure pas sur la vigne, ainsi vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.

Je suis la vigne ; vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit ; car, hors de moi, vous ne pouvez rien faire.

Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu'on a jeté dehors, et qui se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.

Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez et vous l'obtiendrez.

C’est la gloire de mon Père que vous donniez beaucoup de fruit et deveniez mes disciples.

 

Silence…… reprise de quelques phrases…… chant

 

 

Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.

Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j'ai gardé  les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.

Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie.

Voici quel est mon commandement : vous aimer les uns les autres comme je vous ai aimés.

Nul n’a plus grand amour que celui-ci : donner sa vie pour ses amis.

Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.

Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous appelle amis parce que tout ce que j'ai entendu de mon Père, je vous l'ai fait connaître.

Ce n'est pas vous qui m'avez choisi ; mais c'est moi qui vous ai choisis et vous ai établis pour que vous alliez et portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.

Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres.

 

Silence…… reprise de quelques phrases

 


 

Aimer c'est tout donner et se donner soi-même ! (bis)

 

Dieu a tant aimé le monde qu'il lui a donné son Fils.
 
Aimez-vous les uns les autres comme Dieu vous a aimés.

Aimons-nous les uns les autres, le premier Dieu nous aima.

Aimons-nous les uns les autres car l’Amour nous vient de Dieu.

Dieu nous a comblés d’Amour, faisant de nous ses enfants.


Adoration jusqu'à minuit 

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog