>

O SAPIENTIA !

  • PAROISSE DE MARTIGUES
O SAPIENTIA !
O SAPIENTIA !

Mardi 17 décembre

 

O Sapientia, quae ex ore Altissimi prodisti, attingens a fine usque ad finem, fortiter suaviter disponensque omnia : veni ad docendum nos viam prudentiae.

 

O Sagesse,

de la bouche du Très-Haut, toi qui régis l’univers avec force et douceur, enseigne-nous le chemin de vérité : Viens, Seigneur, nous enseigner le chemin de la prudence !

______________________________________________________________________________________________________

Sept jours avant la célébration de la Nativité, l’Eglise exprime d’une manière poétique et solennelle son désir ardent de la venue du Sauveur par le chant des antiennes « Ô », ainsi nommées à cause de l’exclamation par laquelle toutes commencent.

Introduites dans la liturgie romaine au VIIIe siècle, elles servent aux vêpres d’antienne du Magnificat et depuis le XIe siècle, de verset d’acclamation de l’Evangile du jour.

Chacune comporte trois éléments : un titre messianique pris dans les livres sapientiaux ou prophétiques ; une allusion à un fait de la Première Alliance préfigurant ce qui va s’accomplir en Jésus ; une prière exprimant le désir de la venue du Messie en la personne de Jésus.

Les initiales des titres messianiques, dans leur formulation latine comme dans la traduction française, forment un acrostiche. Si on les lit en remontant du 23 au 17 décembre, on obtient l’expression :

 

E (Emmanuel, Emmanuel)

R (Rex, Roi)

O (Oriens, Orient)

C (Clavis, Clef)

R (Radix, Racine)

A (Adonaï, Adonaï)

S (Sapientia, Sagese)

 

ERO CRAS, ce qui signifie : « Demain je serai là ».

 

Ces antiennes sont une méditation chantée à travers laquelle l’Eglise exprime l’attente du Sauveur à la lumière de l’histoire du salut. Mises en relation avec les évangiles de l’enfance qui sont lus les mêmes jours, elles prennent une valeur pédagogique et catéchétique. Mais leur méditation porte sur tout le mystère de la rédemption, de la crèche à la croix :

Noël ne peut pleinement se comprendre qu’à la lumière de Pâques.

O SAPIENTIA !

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog