>

AMOUR : LE FILM DU MOIS

  • PAROISSE DE MARTIGUES
Un très beau film, sur un sujet sensible qui donne à réfléchir…

Amour

Film de Michaël Haneke
     
 
Ce film, présenté au Festival de Cannes, dominait de très haut la Sélection Officielle et obtenait une Palme d’Or pleinement méritée. C’est un film français, tourné par un réalisateur autrichien, Michaël Haneke, qui mérite notre attention pour trois raisons.
 
D’abord et avant tout pour ses qualités artistiques. Haneke atteint ici le sommet de son art. Avec dignité et sobriété, avec la maîtrise éblouissante qu’on lui connaît, il suit un couple parisien âgé, servi par des interprètes exceptionnels, Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva, tous deux bouleversants de vérité et associés à juste titre à la récompense reçue par le film.. Elle a été une professeur de musique célèbre, et ce contexte musical rend le film encore plus déchirant. Photographie, couleurs, mise en scène sont splendides, avec la note d’énigme chère à ce réalisateur.
 
Car le film aborde une question majeure de nos sociétés : le vieillissement, la grande dépendance, l’approche de la mort. La vieille dame est touchée par une maladie grave, mais elle fait promettre à son mari de la garder à la maison, dans ce bel appartement bourgeois. On suit dès lors tous les gestes d’amour de ce vieux couple, les soins quotidiens, l’attention à la parole devenue difficile, l’usure progressive de l’une, la fatigue de l’autre, tout cela avec retenue et émotion. Oui, comme on l’a écrit, ce film « est une ballade d’amour et de mort au lyrisme rentré, dont les images marquent durablement ».
 
Mais le film soulève aussi la question brûlante de l’euthanasie, et c’est pourquoi il sera discuté. Ce n’est pas le rôle des artistes d’apporter une réponse aux grandes questions d’éthique, mais leur rôle peut être de les poser. Le choix fait de garder sa femme à la maison conduit à méconnaître l’existence des soins palliatifs, cette thérapie si humaine pour conduire jusqu’au seuil de la mort. Les œuvres d’art ne sont pas des leçons de morale ; elles sont faites pour donner à réfléchir.
 
    Père Jacques Lefur
     
 
 
Ce film est projeté à Martigues, au cinéma Jean Renoir : 
Jeudi 1 18h ; Vendredi 2 : 21h ; Samedi 3 : 19h ;
Dimanche 4 : 17h30 ; Lundi 5 : 19h ; Mardi 6 : 19h ;
Mercredi 7 : 21h ; Jeudi 8 : 16h30 ;
Vendredi 9 : 18h 30 ; Samedi 10 : 21h ; Dimanche 11 : 19h15 ;
Lundi 12 : 21h ; Mercredi 13 : 16h15. 
   
Cinéma Jean Renoir  

Abbé Pierre 22/10/2012 08:22

La fin de ce film est une horreur et en fait un plaidoyer pour l'euthanasie.

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog