>

"DE LA TERRE AU CIEL" : CONCERT A LA MADELEINE LE 21 MAI

  • PAROISSE DE MARTIGUES

 

Concerto-soave.jpg

Concerto Soave

  

De la Terre au Ciel

 

Mardi 21 mai 2013 à 20h30

église de la Madeleine

 

Le programme
 

Alessandro Scarlatti : Ariane
Georg Friedrich Haendel : Salve Regina / Extraits de la Resurrezione

 avec María Cristina Kiehr, soprano / A. Roca, A. Ciccolini, violons / E. Mangot,violoncelle, /
M. Spaeter, Archiluth / Jean-Marc Aymes, orgue, clavecin & direction

Durée : 1:30

Tarif : 15€ • 10€

 

Le concert 

 

La vie musicale à Rome aux alentours de 1700 fut l'une des plus brillantes d'Europe. Les grands compositeurs italiens et étrangers s'y retrouvaient, échangeant leurs oeuvres et leurs idées, leurs nouveautés aussi. Chez le prince Ruspoli se croisèrent deux des plus grands génies musicaux du moment : Alessandro Scarlatti et Georg Friedrich Haendel.

Ce dernier composa pour le prince ses premiers grands chefs-d'oeuvre, comme l'oratorio La Resurrezione. Il était effectivement de mise, dans les oratorios romains, de livrer une mise en musique des grandes thématiques de La Bible. Un de ces thèmes était la vie après la mort, la résurrection et l'ascension au Ciel.

 

De la Terre au Ciel illustre par des oeuvres profanes et sacrées cette préoccupation typiquement romaine.

 

La cantate d'Alessandro Scarlatti, raconte l'histoire d'Ariane emmenée au ciel par Bacchus.

 

Le Salve Regina de Haendel implore l'intercession de Marie confrontée à la douleur de la perte de son fils, mais promise à la première place au Ciel, place que lui offrira son fils ressuscité. Les deux compositeurs ont mis tout leur génie, immense, dans ces oeuvres que Maria Cristina Kiehr irradie de son timbre incarné et céleste.

 

Dernier concert de la saison du Théatre des Salins, il sera présenté hors les murs dans un écrin : l'église de La Madeleine sur l'Île.

 

 

Le Concerto Soave

 

Né de la rencontre de Maria Cristina Kiehr et Jean-Marc Aymes, Concerto Soave fut au départ conçu comme un écrin de solistes enchâssant la voix unique de la soprano.

 

Plus particulièrement voué à la musique italienne du seicento, ses concerts à travers le monde (France, Belgique, Hollande, Pologne, Angleterre, Canada, Italie, États-Unis, Autriche, Allemagne, Espagne, Portugal...) et ses enregistrements pour l’empreinte digitale, Harmonia Mundi ou le Label Ambronay marquent immanquablement le paysage musical baroque.

 

L’ensemble est ainsi devenu une référence pour l’interprétation de la musique italienne, interprétation où le respect des œuvres n’a d’autre but que d’en décupler le pouvoir émotionnel, la suavité et le mystère.

 

 

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog