>

DIEU A UNE PATIENCE GEOLOGIQUE

  • PAROISSE DE MARTIGUES

Dieu-a-une-patience-geologique-hoggar.jpg

  Désert du Hoggar

 

« Veuillez patienter… » Chaque matin, en ouvrant mon ordinateur, c’est le premier message de la journée qu’il m’offre, m’exhortant déjà à la patience. Au début, je le recevais avec un certain agacement, et puis je me suis dit que cela pouvait être l’occasion d’une courte pause méditative avant de me lancer dans le travail !

 

C’est vrai… la patience a tendance à s’éloigner de notre horizon quotidien, nous sommes tellement avides d’immédiat et les moyens de communication actuels nous y habituent.

 

Et pourtant notre existence a un lien intime avec cette « sainte vertu ». Depuis le big-bang d’il y a 13 milliards 700 millions d’années, l’apparition de la vie voici 3 milliards et demi d’années, les premiers balbutiements de notre humanité d’il y a environ 300 000 ans… quelle ère de patience pour arriver jusqu’à nous ! Dieu a une patience… géologique, pour reprendre une expression que je n’invente pas.

 

« Veuillez patienter… » Nous le faisons dans les files d’attente de l’administration, qui se transforment parfois en des dédales où se perdent nos pas et nos dossiers. Cela peut devenir l’occasion de créer des liens, nouer des conversations, faire de nouvelles relations si nous savons mettre cette attente à profit. […]

 

« Veuillez patienter… » C’est une invitation pressante qui nous vient de l’apôtre Paul, recommandation qu’il adressait aux premiers chrétiens dans leur comportement mutuel : « En toute humilité, douceur et patience, supportez-vous les uns les autres avec charité… » (Ep 4,2). C’est aussi de cette façon qu’il qualifie les vrais ministres de Dieu : « Nous nous affirmons en tout comme ministres de Dieu… par la pureté, par la science, par la patience… » (2 Co 6,6). Que dire des paraboles qui nous parlent de la vie : de la graine qui germe, du levain qui fait monter la pâte, la moisson qui s’annonce... La patience est une constante façon de mesurer le temps du Royaume de Dieu ! Nous pourrions multiplier les exemples.[…]

 

« Veuillez patienter… » Un autre mot s’affiche sur mon ordinateur : « Bienvenue ! » N’est-ce pas le fruit de la patience ? […]

 

« Que rien ne te trouble, que rien ne t’épouvante, tout passe, Dieu ne change pas. La patience triomphe de tout, celui qui possède Dieu ne manque de rien, Dieu seul suffit ! »

 

Laissons-nous interpeler par Thérèse d’Avila qui met la patience au cœur de la foi.

 

 

Mgr Claude Rault

Evêque du Sahara

(15/2/2012) 

Rault Claude 

Clovis Simard 24/08/2012 13:59

Blog(fermaton.over-blog.com)No.22- THÉORÈME HAWKING. - Nul ne guérit du BIG BANG.

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog