>

'DJANGO UNCHAINED' : SOIREE-DEBAT A AIX

  • PAROISSE DE MARTIGUES

Django-unchained.jpg

 

Le dernier film de Quentin Tarantino, 'Django unchained', rencontre un énorme succès : 930 000 spectateurs dès la première semaine.

 

Il retient l’attention par le talent du réalisateur, qui offre « un grand moment de cinéma », par la joie communicative qu’il transmet en maîtrisant tous les procédés du septième art, par la dénonciation de l’esclavage dans l’Amérique du 19ème siècle, et par l’invitation qu’il lance à se poser la question : qu’est-ce donc que le cinéma ?

 

 

C’est pourquoi Chrétiens-Cinéma vous invite à une soirée-débat sur ce film :

 

 

le mardi 5 février 2013, à 20h30

Salle Chêne de Mambré, 7 cours de la Trinité

Aix en Provence

 

 

Mais attention : ce film, très long, comporte de nombreuses scènes de violence (il a été interdit aux moins de 12 ans). Même si son objectif dernier est de dénoncer l’usage de la violence, nous tenons à vous adresser un avertissement : n’allez voir ce film que si vous supportez ce genre de procédé (on sait bien que durant le tournage il n’y a aucune violence, mais seulement beaucoup d’hémoglobine), qu’on peut parfaitement détester et rejeter.

 

Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Schultz promet à Django de lui rendre sa liberté lorsqu’il aura capturé les Brittle – morts ou vifs.
Alors que les deux hommes pistent les dangereux criminels, Django n’oublie pas que son seul but est de retrouver Broomhilda, sa femme, dont il fut séparé à cause du commerce des esclaves…
Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance. Le moindre de leurs mouvements est désormais épié par une dangereuse organisation de plus en plus proche… Si Django et Schultz veulent espérer s’enfuir avec Broomhilda, ils vont devoir choisir entre l’indépendance et la solidarité, entre le sacrifice et la survie… 

 

Ce film est projeté à Martigues, au Palace, tous les jours à 14h30, 19h et 21h30

 


   

 

Si vous préférez un film plus paisible, ne manquez pas 'Alceste à bicyclette' de Philippe Le Guay, dont on avait vu en 2011 'Les femmes du 6ème étage'. Cette comédie, qui brode sur le thème du 'Misanthrope'  de Molière, est aussi savoureuse que la précédente, mais fait réfléchir aussi, comme son illustre prédécesseur du 17ème siècle. Nous en dirons aussi un mot.

 

Alceste.jpg

 

 

 

Au sommet de sa carrière d’acteur, Serge Tanneur a quitté une fois pour toutes le monde du spectacle. Trop de colère, trop de lassitude. La fatigue d’un métier où tout le monde trahit tout le monde. Désormais, Serge vit en ermite dans une maison délabrée sur l’Île de Ré… Trois ans plus tard, Gauthier Valence, un acteur de télévision adulé des foules, abonné aux rôles de héros au grand cœur, débarque sur l’île. Il vient retrouver Serge pour lui proposer de jouer «Le Misanthrope» de Molière. Serge n’est-il pas devenu une pure incarnation du personnage d’Alceste ? Serge refuse tout net et confirme qu’il ne reviendra jamais sur scène. Pourtant, quelque chose en lui ne demande qu’à céder. Il propose à Gauthier de répéter la grande scène 1 de l’Acte 1, entre Philinte et Alceste. Au bout de cinq jours de répétition, il saura s’il a envie de le faire ou non. Les répétitions commencent : les deux acteurs se mesurent et se défient tour à tour, partagés entre le plaisir de jouer ensemble et l’envie brutale d’en découdre. La bienveillance de Gauthier est souvent mise à l’épreuve par le ressentiment de Serge. Autour d’eux, il y a le microcosme de l’Île de Ré, figée dans la morte saison : un agent immobilier, la patronne de l’hôtel local, une italienne divorcée venue vendre une maison. Et l’on peut se prendre à croire que Serge va réellement remonter sur les planches…

 

Ce film est projeté à Martigues, au Palace, tous les jours à 16h45 et 19h45.

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog