>

DIMANCHE 22 JUILLET : MARTIGUES FETE SAINTE MARIE-MADELEINE

  • aroissedemartigues.over-blog.com
               Apparition à Marie de Magdala Fra Angelico
      "Jésus ressuscité apparaît à Marie de Magdala" de Fra Angelico  
              
FETE DE SAINTE MARIE-MADELEINE
    

Les fêtes des Saints Patrons de nos églises tombent cet été le dimanche.
Nous prendrons donc les lectures qui leur sont propres. 

 
      Samedi 21 Juillet :      Saint Genest : messe à 18h30
 
    Dimanche 22 Juillet La Madeleine : messe à 10h
                                                          Notre Dame de Miséricorde : messe à 19h
      
 

 

1ère lecture : Cantique des cantique 3, 1-4a

Toute la nuit j'ai cherché celui que mon cœur aime. Étendue sur mon lit, je l'ai cherché, je ne l'ai pas trouvé !

 

Il faut que je me lève, que je parcoure la ville, ses rues et ses carrefours. Je veux chercher celui que mon cœur aime...Je l'ai cherché, je ne l'ai pas trouvé !

 

J'ai rencontré les gardes qui parcourent la ville : « Avez-vous vu celui que mon cœur aime ? »

 

A peine les avais-je dépassés, j'ai trouvé celui que mon cœur aime.

 

Psaume 62, 2-6.8-9

 

Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l'aube : mon âme a soif de toi ; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau.

 

Je t'ai contemplé au sanctuaire, j'ai vu ta force et ta gloire.

 

Ton amour vaut mieux que la vie : tu seras la louange de mes lèvres !

 

Toute ma vie je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton nom.

 

Comme par un festin je serai rassasié ; la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

 

Oui, tu es venu à mon secours : je crie de joie à l'ombre de tes ailes.

Mon âme s'attache à toi, ta main droite me soutient.


2e lecture : 2e lettre aux Corinthiens 5, 14-17

L'amour du Christ nous saisit quand nous pensons qu'un seul est mort pour tous, et qu'ainsi tous ont passé par la mort.

 

Car le Christ est mort pour tous, afin que les vivants n'aient plus leur vie centrée sur eux-mêmes, mais sur lui, qui est mort et ressuscité pour eux.

 

Désormais nous ne connaissons plus personne à la manière humaine : si nous avons compris le Christ à la manière humaine, maintenant nous ne le comprenons plus ainsi.

 

Si donc quelqu'un est en Jésus Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s'en est allé, un monde nouveau est déjà né.

 

Evangile : Jean 20, 11-18

Marie Madeleine restait là dehors, à pleurer devant le tombeau. Elle se penche vers l'intérieur, tout en larmes, et, à l'endroit où le corps de Jésus avait été déposé, elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l'un à la tête et l'autre aux pieds.

 

Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé le Seigneur mon Maître, et je ne sais pas où on l'a mis. »

 

Tout en disant cela, elle se retourne et aperçoit Jésus qui était là, mais elle ne savait pas que c'était Jésus.

 

Jésus lui demande : « Femme, pourquoi pleures-tu ?

Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le gardien, elle lui répond : « Si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis, et moi, j'irai le reprendre. »

 

Jésus lui dit alors : « Marie ! » Elle se tourne vers lui et lui dit :

« Rabbouni ! » ce qui veut dire : « Maître » dans la langue des Juifs.

 

Jésus reprend : « Cesse de me tenir, je ne suis pas encore monté vers le Père. Va plutôt trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »

 

Marie Madeleine s'en va donc annoncer aux disciples : « J'ai vu le Seigneur, et voilà ce qu'il m'a dit. » 

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog