>

DIMANCHE 23 OCTOBRE : MESSES A MARTIGUES

  • aroissedemartigues.over-blog.com

                 Automne

"Mon Dieu, tu es grand, tu es beau !"  

 

 

    TRENTIEME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

 

 

 

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » 


(Mt 34,39)

 


 

En tout homme, un frère

 

Voici le grand commandement de l’Évangile : aimer Dieu et aimer

ses frères. Et parmi les frères, comme le suggère la première lecture,

aimer particulièrement les pauvres, les immigrés, les orphelins

et les veuves…

Demandons au Seigneur, dans cette eucharistie,

d’ouvrir nos coeurs pour que nous sachions voir en tout homme un frère.

 

  


 

Samedi 22 Octobre : Saint Genest : messe à 18h30

 

Dimanche 23 Octobre :  La Madeleine : messe à 10h

                                  

                                                 Notre Dame de Miséricorde : messe à 19h  

 


Le sens des lectures de ce dimanche   

  • Le cri des pauvres
  • Je t'aime, Seigneur, ma force
  • Le rayonnement de votre foi
  • Le grand commandement

Chant d’entrée:   POUR L’AMOUR DE CET HOMME

 

Refrain:

 

Nous voici devant Toi, ô notre Père

Rassemblés devant Toi, sous son nom.

Nous voici devant Toi, ô notre Père

Serviteurs en tout lieu, de Ta plus grande gloire.

 

1.         Pour l’amour de cet homme qu’on appelle Jésus,

            Un homme pour son Dieu, un homme pour les autres.

 

2.         Pour l’amour de ce monde où tu l’as envoyé,

            Agneau parmi les loups, faire œuvre de justice.

 

3.         Pour l’amour de l’Eglise qui est chair de sa chair,

            Son peuple sanctifié, le peuple de l’Alliance.

 

4.         Pour l’amour des plus pauvres qu’il a dit bienheureux,

            Son corps dans les douleurs, jusqu’à la fin du monde.

 

Cliquer ici 

 

1ère lecture: livre de l’Exode (22, 20-26)

 

Dieu écoute ceux qui crient vers lui, car Il est compatissant.

 

 

Psaume 17 (18)

 

Antienne : (une fois au début et une fois à la fin du psaume)

 

Je t’aime, Seigneur, Dieu qui me rend fort.

 

Je t’aime, Seigneur, ma force

Seigneur, mon roc, ma forteresse,

Dieu, mon libérateur, le rocher qui m’abrite,

Mon bouclier, mon fort, mon âme de victoire.

 

Louange à Dieu ! Quand je fais appel au Seigneur,

Je suis sauvé de tous mes ennemis.

Lui m’a dégagé, mis au large,

Il m’a libéré, car il m’aime.

 

Vive le Seigneur ! Béni soit mon rocher !

Qu’il triomphe, le Dieu de ma victoire.

Il donne à son roi de grandes victoires.

Il se montre fidèle à son messie pour toujours.

 

 

 

2ème lecture: lettre de St. Paul apôtre aux Théssaloniciens (1, 5c-10)

 

Paul parle de l’annonce de la Parole de Dieu et du retentissement que cela a eu auprès de la communauté.

 

 

 

Evangile selon St. Mathieu (22, 34-40)

 

Tu aimeras ton Dieu de toute ton âme. Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

 

 

Prière Universelle

 

Refrain:         Toi qui nous aimes, écoute-nous Seigneur.

 

 

Nous te cherchons, Seigneur ! Donne-nous de t’aimer comme toi, tu nous aimes. Donne-nous de comprendre qu’il  n’y a pas d’étrangers parmi nous, mais des frères qui ont besoin d’être accueillis et entourés d’un amour concret et vrai.

 

La mission c’est l’œuvre de tout baptisé. En fin de cette semaine pour les missions,  nous te prions, Seigneur, donne-nous un esprit missionnaire  et des cœurs généreux pour soutenir les vocations missionnaires  dans leurs missions.

 

Le 27 octobre, notre pape entreprend un pèlerinage à Assise, cité symbole de la fraternité et de la paix, pour essayer d’établir un dialogue interreligieux, sur la lignée du Bienheureux Jean Paul II. En communion avec les célébrations qui auront lieu, nous Te prions, Seigneur, pour que le Décalogue pour la paix soit respecté et appliqué par toutes les religions. 

 

Au cœur de la crise financière et économique qui secoue le monde, donne –nous, Seigneur, d’examiner les événements actuels à la lumière de ta Parole. Fais que notre foi ne soit pas ébranlée. Fais que nous ouvrions nos cœurs vers les plus faibles, qui sont déjà dans une situation précaire, sans nous replier sur nos propres soucis.

 

Le CCFD- Terre Solidaire  avec des partenaires du Sud et de nombreuses ONG françaises porteront leurs propositions pour une meilleure régulation financière et un partage plus juste des richesses à l’agenda du prochain G20 qui aura lieu à Cannes les 2 et 3 Novembre prochains.

Seigneur, envoie ton Esprit pour que les décisions prises soient à la hauteur des enjeux et que ces décisions se traduisent en actes.

 

Chant de communion:

 

Mon Dieu, Tu es grand, Tu es beau.

 

Refrain

            Mon Dieu, tu es grand, tu es beau,

            Dieu vivant, Dieu très haut, tu es le Dieu d'amour;

            Mon Dieu, tu es grand, tu es beau,

            Dieu vivant, Dieu très haut,

            Dieu présent, en toute création.

 

 

1.         Par les cieux devant toi, splendeur et majesté

            Par l'infiniment grand, l'infiniment petit

            Et par le firmament, ton manteau étoilé,

            Et par frère soleil, je veux crier :

 

2.         Par tous les animaux de la terre et de l'eau

            Par le chant des oiseaux, par le chant de la vie

            Par l'homme que tu fis juste moins grand que toi,

            Et par tous ses enfants, je veux crier :

 

3.         Par cette main tendue qui invite à la danse

            Par ce baiser jailli d'un élan d'espérance

            Par ce regard d'amour qui relève et réchauffe

            Par le pain et le vin, je veux crier :

 

 

Chant de sortie: (plusieurs fois)

 

            Mon Dieu, tu es grand, tu es beau,

            Dieu vivant, Dieu très haut, tu es le Dieu d'amour;

            Mon Dieu, tu es grand, tu es beau,

            Dieu vivant, Dieu très haut,

            Dieu présent, en toute création.

 

  (cliquer sur la flèche)


 

Mere Thérésa

Texte à méditer

(méditation de mère Térésa)

 

Aime !

 

L’amour te fera faire tout le reste sans que tu y penses; ne cherches qu’à remplir le moment présent de ton amour.

 

Aujourd’hui, je me tiens à la porte de ton cœur comme un mendiant, Moi, le Seigneur des Seigneurs. Je frappe et j’attends, hâte-toi de m’ouvrir, n’allègue pas ta misère. Ton indigence, si tu la connaissais pleinement, tu mourrais de douleur. Cela seul qui pourrait me blesser le cœur, ce serait de te voir douter et manquer de confiance.

 

Je veux que tu penses à Moi, à chaque heure du jour et de la nuit.

 

Je ne veux pas que tu poses l’action la plus insignifiante pour un motif autre que l’amour. Quand il te faudra souffrir, je te donnerai la force; tu m’as donné l’amour, je te donnerai d’aimer au-delà de ce que tu as pu rêver.

 

Mais souviens-toi : Aime-moi tel que tu es ! N’attends pas d’être un saint pour te livrer à l’Amour, sinon tu n’aimeras jamais.

 

 

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog