>

MEDITATION SUR LA FOI

  • PAROISSE DE MARTIGUES
  • HOMELIES

 annee-de-la-foi logo

 

 

Moïse dit à Josué : « ah ! Si le Seigneur pouvait mettre son esprit sur eux, pour faire de tout son peuple un peuple de prophète ! » Cette prière de Moïse a été entendue par le Seigneur.

 

Par le baptême, nous participons à la dignité du Christ, qui est le grand prêtre, le grand prophète, le grand roi. Pour le dire autrement, cela veut dire que nous tous sommes capables de prier (ce n’est pas réservé à une caste particulière) ; cela veut dire que nous sommes tous capables d’annoncer la Bonne Nouvelle du salut ; cela veut dire que nous sommes tous invités par le Christ à servir comme lui-même nous a servi. Par le baptême nous devenons tous membres du corps du Christ qui est l’Eglise, et donc l’Eglise c’est un peuple de prêtres, de rois et de prophètes. C’est par l’Esprit Saint que nous devenons enfants de Dieu, et que nous devenons, à la manière de Jésus, prêtres, rois et prophètes.

 

Le don de l’Esprit Saint n’est pas réservé à la fête de Pentecôte. Lorsque nous célébrons un sacrement, il y a toujours ce moment où le célébrant fait une prière à l’Esprit Saint : sanctifie cette offrande par la puissance de ta bénédiction ; soit marqué de l’Esprit Saint le don de Dieu ; par cette onction que le Seigneur vous réconforte dans la grâce de l’Esprit Saint ; il a envoyé l’Esprit Saint pour la rémission des péchés ; répands sur tes serviteurs qui deviennent prêtres, une nouvelle fois, l’esprit de sainteté ; regarde ces jeunes mariés qui demandent le secours de ta bénédiction, envoie sur eux la grâce de l’Esprit Saint.

 

Le Seigneur donne son Esprit Saint par les sacrements, afin de faire naître, de faire grandir, de pardonner, de porter assistance, et de donner une place particulière aux membres de son Eglise. Le Seigneur répand sur nous son Esprit Saint, afin que l’Esprit Saint nous guide et nous soutienne dans nos actes. À chaque fois que nous faisons quelque chose par amour, nous le faisons avec la force de l’Esprit Saint car le bien, le vrai et le beau viennent du Seigneur, et Dieu nous donne, dans sa bonté, de participer à son action bienfaisante dans le monde.

 

Par l’action de l’Esprit Saint, nous pouvons vivre de la charité, nous sommes invités à nous enraciner dans l’espérance, et il nous est permis de dire « je crois ».

 

Lorsque nous disons que « je crois », nous avons peut-être l’impression que c’est nous qui avons l’initiative. En réalité, c’est le Seigneur qui vient, avec la douceur de son Esprit, nous donner la lumière, la vérité et la liberté, pour nous vous aider à proclamer notre foi, pour nous aider à adhérer de tout notre cœur, de toute notre âme et de toute notre intelligence à ce Dieu qui se donne à nous.

 

Le 11 octobre prochain est une date importante. Ce jour marquera les 50 ans de l’ouverture du Concile Vatican II et aussi l’ouverture de l’Année de la foi voulue par Benoît XVI.

 

Pour préparer cette Année de la foi, pour nous aider à redécouvrir et à approfondir le mystère de la foi, le pape a écrit un document que nous vous distribuerons, à la sortie de la messe, afin que vous puissiez le lire et le méditer. Ce document s’appelle « La porte de la foi ».

 

La porte de la foi, c’est une expression tirée du livre des Actes des Apôtres. Paul et Barnabé sont en voyage missionnaire, et ils reviennent à leur point de départ, Antioche. « À leur arrivée, ils réunirent l’Eglise et ils se mirent à rapporter tout ce que Dieu avait fait avec eux, et comment il avait ouvert aux païens la porte de la foi ». Ouvrir la porte de la foi, cela passe par le témoignage des hommes, mais aussi, par la force de l’Esprit Saint qui nous précède. Pour manifester ce mouvement d’évangélisation, Benoît XVI prend l’exemple de Lydie. « Saint Luc raconte que Paul, alors qu’il se trouvait à Philippes, alla annoncer l’Évangile à quelques femmes ; parmi elles se trouvait Lydie et « le Seigneur lui ouvrit le cœur, de sorte qu’elle s’attacha aux paroles de Paul » (Ac 16, 14). »

 

Action de l’Esprit Saint et paroles des hommes sont complémentaires dans l’œuvre du salut. Le Seigneur ne fait donc pas de nous des prêtres, des prophètes, et des rois seulement pour notre propre bénéfice, mais avant tout pour que nous puissions œuvrer avec lui pour le salut du monde.

Annoncer Jésus-Christ mort et ressuscité cela n’est ni évident ni facile, mais pour autant c’est une mission que le Seigneur nous donne, à chacun, à notre place, avec nos tempéraments, avec nos dons. « "La Charité du Christ nous presse" (2 Co 5, 14): c’est l’amour du Christ qui remplit nos cœurs et nous pousse à évangéliser. Aujourd’hui comme alors, il nous envoie par les routes du monde pour proclamer son Évangile à tous les peuples de la terre » (PF 11).

 

Dans un très beau passage du document écrit par le pape, ce dernier relit toute histoire de l’Eglise à la lumière de la foi : « Par la foi, Marie a accueilli la parole de l’Ange et elle a cru à l’annonce qu’elle deviendrait Mère de Dieu. Par la foi, les Apôtres laissèrent tout pour suivre le Maître et allèrent dans le monde entier. Par la foi, les martyrs donnèrent leur vie. Par la foi, des hommes et des femmes ont consacré leur vie au Christ. Par la foi, de nombreux chrétiens ont promu une action en faveur de la justice. »

 

Je me permets de continuer : par la foi, nous sommes le peuple de prophètes, le peuple de Dieu qui est à Martigues, en 2012 ; par la foi, nous avons à annoncer l’Évangile dans notre cité ; nous avons à œuvrer pour la paix, la justice et pour la vie meilleure des plus pauvres ; nous avons à prier pour tout les hommes et les femmes qui ne connaissent pas encore Jésus-Christ ou qui ne vivent pas de lui, afin que la porte de la foi s’ouvrent pour eux.

 

Seigneur, dans la foi, nous voulons te rendre grâce dans cette Eucharistie pour le don reçu au jour de notre baptême, nous voulons renouveler notre volonté d’assurer, avec Toi, notre mission de fidèles dans le monde, nous voulons te demander des prêtres pour conduire et prendre soin du peuple qui te cherche, nous voulons te redire notre attachement, toi qui est le Dieu vivant, le même hier, aujourd’hui et demain. Amen.

 

Père Thomas Poussier

 

 

Texte complet de la lettre apostolique de Benoît XVI 

"La Porte de la Foi" (cliquer)

C
LA FOI EN SON ESPRIT.fermaton.overblog.com
Répondre
C
LA FOI EN SON ESPRIT.fermaton.overblog.com
Répondre
@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog