>

SITUATION ECONOMIQUE CATASTROPHIQUE A MAMPATIM

  • PAROISSE DE MARTIGUES

 Haute Casamance

  Paysage de Casamance

 

Alors que nous nous faisons la joie d’accueillir à nouveau Edouard DIATTA au mois d’août cette année, Jean-Louis Lapicorey, qui vient de passer trois semaines sur le diocèse de KOLDA, nous informe sur la situation économique catastrophique dans la région de MAMPATIM.

 

L’hivernage 2011 n’a pas permis de remplir les greniers avec le riz récolté, les pluies n’ayant pas été suffisantes.

 

Aussi, dès le mois de mai, les greniers sont vides et il faudra attendre septembre pour la première récolte.

 

La Haute Casamance, dans les environs de Mampatim, est très touchée par la famine qui s’installe.

 

Les appels de la Caritas sont restées lettre morte. Le nouveau Gouvernement sénégalais a pris des mesures immédiatement après son institution par l’imposition des prix à la baisse des produits de première nécessité, ceux qui sont utilisés pour faire la galette : la farine, le sucre, l’huile et le riz. Le sac de 50 kgs de riz est ainsi passé de 23000 FCFA à 14500 FCFA, soit 22€ le sac.

 

Pourquoi ne pas offrir chacun un sac de riz ?

 

Dons par l’intermédiaire de la paroisse.

 

Haute-casamance-4.gif

 

 

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog