>

MEDITATION SUR LA FOI

  • PAROISSE DE MARTIGUES
  • HOMELIES

 Lapinbleu206C-Mc8_34-copie-1.png

 

« Tu prétends avoir la foi, moi, je la mets en pratique. Montre-moi donc la foi qui n’agit pas ; moi, c’est par mes actes que je te montrerai ma foi ».

 

Cette phrase de Saint-Jacques n’appelle pas, a priori, de commentaires. Tout est dit. Comme à son habitude, Saint-Jacques est très sec. Soit tu as la foi et tu la mets en pratique, alors ta foi est vivante ; soit tu dis avoir la foi mais tu ne la mets pas en pratique, alors ta foi est morte. Il n’y a pas d’entre-deux, et le message semble très clair. Seulement voilà, qu’est-ce que cela veut dire au fond qu’agir selon sa foi ? Qu’est-ce que l’action, lorsque l’on est chrétien, lorsque l’on est catholique ?

 

Là encore, on pourrait répondre tout de suite, qu’agir, c’est faire des choses, en écoutant ce qu’a dit Jésus et en le mettant en pratique en s’occupant des malades, des affamés, des pauvres, de tous ceux qui ont soif de justice et de paix… C’est vrai, mais il me semble qu'en répondant cela, nous risquons d’être emportés en avant par la toute-puissance de l’action. On agit, on agit encore plus, on est dans l’action qui appelle l’action, et l’action se nourrit d’elle-même, et peu à peu, au risque de perdre le point de départ, qui est à la foi.

 

Il est intéressant d’avoir aujourd’hui, en regard de ce texte de Saint-Jacques, la page d’Évangile que nous venons d’entendre car cette page d’Évangile nous parle de la foi en Jésus, le Christ, c’est-à-dire le messie, l’envoyé de Dieu qui vient sauver tous les hommes.

 

« Pour vous qui suis-je ? » Pierre répond, il confesse, il proclame sa foi : « Tu es le messie. » Et le Christ, de décrire ce qu’est la vie en acte du chrétien :

 

« Si quelqu’un veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix, et qu’il me suive… Celui qui perdra sa vie pour moi et pour l’Évangile la sauvera. »

 

Suivre le Christ, c’est donc perdre sa vie. Perdre sa vie ?!! alors que l’on professe partout que Dieu nous a donné la vie pour que nous ayons cette vie en abondance ?

 

Perdre sa vie, c’est mettre sa foi en acte, c’est ne pas s’estimer sauvé par ce que nous propose le monde (argent, pouvoir, possessions, certitudes…), perdre sa vie, c’est proclamer sa foi en ce Dieu qui le seul Sauveur.  Perdre sa vie pour l’Évangile, c’est suivre ce chemin du Christ, qui, tout fils de Dieu qu’il est, n’a pas revendiqué son rang qu’il égalait à Dieu, il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la Croix. C’est pourquoi Dieu l’a exalté, et l’a élevé au-dessus de tout nom.

 

Suivre le Christ, c’est suivre ce chemin d’humilité, car c’est sur ce chemin seulement que nous pourrons vivre de la force de la résurrection du Christ.  Lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort de la force du Christ.

 

Aux disciples qui lui posaient la question : « Que faut-il faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? », Jésus répondait : « L'œuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé. » Faire la volonté de Dieu, ce n’est pas d’abord faire, c’est croire. Et l’année de la Foi qu’a voulu le pape Benoît XVI, nous donne l’occasion de méditer à nouveau sur ce mystère de la foi. Il est grand le mystère de la foi… il est grand et c’est pour cela qu’il n’est pas évident, surtout dans le monde dans lequel nous vivons, où les repères religieux sont, soit effacés, soit niés, soit étalés les uns à côté des autres comme sur un linéaire de supermarché.

 

Alors, bien sûr que nos actes sont importants, mais ce qui est précieux aux yeux de Dieu, ce qui a du poids dans nos vies, c’est bien cette foi, cette dynamique intérieure d’amour qui nous relie à Dieu et qui nous relie ainsi aux hommes.

 

Le mystère de la foi, nous avons à y pénétrer par la réflexion, mais surtout par la prière, que nous serons à même de le mettre en œuvre.  L’action des catholiques, c’est d’abord de croire à celui qui a tant aimé le monde qu’il s’est livré pour nous, et c’est ensuite vivre dans le monde avec au cœur de nos actions l’étincelle de la foi, l’espérance, et de la charité, qui illumine et donne du poids à nos actes. Comme le disait le premier slogan de l’Action catholique : prière, étude, action.

 

Au mois d’août dernier, Benoît XVI parlait ainsi à des fidèles rassemblés :

 

« Que votre vie soit "transparente", guidée par l’Évangile et illuminée par la rencontre avec le Christ, aimé et suivi sans crainte ». « Faites vôtre l’engagement à œuvrer pour la mission de l’Église : par la prière, par l’étude, par la participation active à la vie ecclésiale, par un regard attentif et positif à l’égard du monde, dans la recherche continue des signes des temps. (…) [Vous êtes] appelés à être des témoins courageux et crédibles dans tous les domaines de la société, afin que l’Évangile soit une lumière qui apporte l’espérance dans les situations problématiques, de difficultés, d’obscurité, que les hommes d’aujourd’hui trouvent souvent sur le chemin de la vie. »

 

La foi sans les œuvres est morte, mais les œuvres sans la foi, sans la foi célébrée en Eglise ne sont que cymbales sonores, ne sont que brindilles dans le feu.

 

Chaque fois que nous participons à l’Eucharistie, nous vivons la liturgie de l’Eglise, et le mot ‘liturgie’ veut dire « action du peuple ». La liturgie, c’est à la fois sommet vers lequel tendent tous les actes des chrétiens, et en même temps la source d’où découle toute sa vie. Comme un cœur humain qui reçoit le sang pour le diffuser à tout l’organisme, la liturgie, et particulièrement la messe, c’est cette vie des hommes qui s’approche de Dieu pour être vivifiée, eucharistiée et distribuée aux hommes qui en ont faim.

 

Que le Seigneur par son Pain de Vie nous raffermisse dans notre foi, et que cette Eucharistie, source et sommet de la vie chrétienne, nous donne l’énergie de mieux le suivre et de mieux le servir dans nos frères.

 

Père Thomas Poussier 

Lucie 26/06/2019 10:05

Bonsoir a tous

Je me présente Stéphanie Malaurie , J'avais des problèmes de couple avec mon mari car je n'arrivais pas a faire d'enfants après 16 ans de vie commune avec mon homme et il m'a laissé et a demandé le divorce .
Un soir sur le net j'ai vu les coordonnées de ce Mr que je vais vous présenté par la suite qui m'a rapidement faire revenir mon homme et avec ces médicament traditionnels j'ai maintenant 2 merveilleuses filles et un garçon avec mon homme . Cet homme grâce auquel ma vie a repris son sens s'appel Maître Gbedekpogbe Médium, Voyant, Marabout sérieux, il vous aide à résoudre tous les problèmes auxquels vous ne trouvez pas de solution. Remarquable spécialiste du retour de l’être aimé, il vous fait revenir définitivement l’élu de votre cœur Domaine de L'amour Sentimental :
Le Retour Affectif - Le Retour D'Affection Amour Perdu , Récupérer son Ex - l’Être Aimé - l’Âme Sœur , Se faire Aimé d'une Personne , Attirer une Personne (Homme/Femme) par un Sortilège d'amour ou Sort , L'Envoûtement Amoureux/L'entente Sexuel sur une Personne , Blocages Sentiments Amoureux Perdu , Sauvez/Protéger Son Couple , Annulé une Rupture/Séparation , Éloignement Rivalité/Jalousie ; Fidélité.

Je vous laisse son contact

Email D'urgence : maitregbedekpogbe@live.fr


Telephone 24H/24 : 0022996141415

WhatSapp : +22996141415


Site Web : https://maitre-marabout-medium-voyant-gbedekpogbe-58.webself.net/accueil



de ne pas laissé vous abattre par les problèmes contacté le pour une vie parfaite




Merci

@paroissemartig © 2010 -  Hébergé par Overblog